Phobie d’impulsion: avez-vous essayé la solution sophrologie?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La phobie d’impulsion est un problème psychiatrique qui se définit par une peur obsessionnelle de faire quelque chose de violent, d’agressif ou qui peut être d’un point de vue moral répréhensible.

Cela va provoquer chez le patient de la honte et ce dernier peut dans certains cas se replier sur lui-même ce qui va empêcher ou retarder de le diagnostiquer correctement. Le malade peut alors faire une dépression.

Phobie d'impulsion : solution sophrologie pour guérison ?

Dans le milieu psychiatrique, on parle de TOC d’agressivité pour parler de la phobie d’impulsion.

Les personnes qui sont atteintes de ce TOC souffrent beaucoup car ils ont toujours peur de commettre un acte grave et passent tout leurs temps à regarder qu’ils ne sont pas passés à l’acte.

Il faut savoir que la phobie d’impulsion n’est pas une phobie mais un Trouble Obsessionnel Compulsif ou TOC selon les psychiatres. Cette obsession de l’agressivité enferme le malade dans une sorte de prison car il a toujours la crainte de faire un acte de violence.

Il y a non seulement la peur de faire cet acte mais aussi le fait qu’il pense qu’il l’a déjà fait.

La sophrologie peut-elle guérir la phobie d’impulsion ?

En premier lieu, il faut rappeler qu’il est important un médecin ou un spécialiste quand on est atteint de la phobie d’impulsion. Pour se soigner il y a plusieurs possibles qui peuvent être réalisés en même temps.

Pour la plus grande partie des TOC, un psychiatre se sert de la TCC ou Thérapie cognitivo-comportementale qui fonctionne très bien car elle met la personne en situation réelle. Le but est d’apprendre au malade à ne pas avoir le même rituel dans une situation donnée.

Il faut mettre le patient en situation progressivement sur une courte durée. Il ne faut surtout pas traumatiser le malade et c’est pourquoi il faut l’utiliser avec modération.

Il est possible de prescrire des antidépresseurs comme les ISRS (les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) qui ont de bons résultats. Ces derniers sont souvent prescrits à des dosages supérieurs que pour une dépression.

La méditation ou la sophrologie peuvent aussi jouer un rôle très important pour soigner la phobie d’impulsion.

Les exercices de respiration et autres que l’on peut faire avec un sophrologue vont permettre au patient de se détendre et de lâcher prise. La sophrologie permet donc de mieux gérer sa phobie d’impulsion.

La solution aux TOC d’agressivité : mieux respirer pour libérer son anxiété

Comme tous les troubles obsessionnelles compulsives, la phobie d’impulsion enferme le patient dans une très grande anxiété. Il a beaucoup de mal alors à bien respirer car il bloque son diaphragme.

Hors si la personne relâche de muscle, il sera alors en mesure d’avoir une respiration plus profonde ce qui sera bénéfique pour diminuer son stress et lâcher prise.


Lisez aussi:

Pensées malsaines intrusives : comment les éliminer avec l’hypnose ?

Quel médicament pour éliminer les TOC?