Anxiété, angoisse et pensées obsessionnelles : une prison psychique

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les pensées obsessionnelles sont liées à l’angoisse et à l’anxiété ce qui enferme la personne dans une prison psychique. Par exemple, vérifiez plusieurs fois qu’une chose est bien faite ou avoir qu’une seule idée en tête peut devenir handicapant.

Chaque personne peut avoir son propre toc et cela lui gâche la vie car il est alors incapable d’avoir une vie normale car son esprit est déjà pris par cette obsession.

Anxiété, angoisse et pensées obsessionnelles : une prison psychique

Il faut bien savoir que les pensées obsessionnelles sont un véritable enfer et que pour réussir à s’en sortir, il faut faire un véritable travail sur soi-même. Cela doit se faire avec un spécialiste car seul il est pratiquement impossible de se sortir de cette prison psychique.

Le TOC va amener la personne à être de plus en plus angoissée et l’anxiété va alors disparaître que lorsqu’aura pu réaliser sa pensée obsessionnelle.

Comment faire pour se sortir de sa prison psychique des pensées obsessionnelles ?

Pour s’en sortir, il faut déjà être conscient que cela peut prendre beaucoup de temps mais surtout que l’on souffre d’un TOC.

En effet, une personne souffrant d’une obsession a un dysfonctionnement au niveau du cerveau et cela est accompagnée par de l’anxiété et des fortes angoisses.

Pour réussir à se sortir de cet enfer, il y a une méthode qui a fait ses preuves. Il s’agit de la TCC (thérapie cognitivo-comportementale) qui est réalisée en présence d’un psychiatre ou d’un thérapeute.

De plus, il n’est pas rare d’avoir en plus un traitement médicamenteux avec des antidépresseurs.

Pendant cette thérapie, le malade va devoir affronter son toc dans des situations réelles mais sans pouvoir réaliser les rituels qu’il a l’habitude de faire pour se sentir mieux.

En effet, ces derniers vont permettre dans un premier temps à la personne de se sentir moins angoissée mais sur le long terme cela ne fait qu’empirer la maladie et cela enferme encore la personne dans sa prison psychique.

La TCC va permettre de soigner le patient en l’aidant à avoir une autre façon de penser et de mieux gérer ses angoisses et ses émotions. Il va progressivement être en mesure de réaliser seule des exercices pour combattre ses tocs.

La respiration pour libérer l’esprit de ses angoisses

Avoir des pensées obsessionnelles augmentent l’anxiété et les angoisses. La personne a alors plusieurs symptômes qui peuvent apparaître comme des difficultés à bien respirer. Cela va alors encore augmenter le stress.

Il est donc très important de trouver la bonne méthode pour bien respirer et se libérer de l’anxiété.

Pour y parvenir, il faut tout d’abord bien comprendre que pour voir une bonne respiration, il faut que son diaphragme soit relâché alors qu’il se passe l’inverse quand on est trop stressé.

Faire des exercices pour débloquer le diaphragme est primordial pour rejeter le stress, l’anxiété ou encore l’angoisse.


Lisez aussi:

Comment cultiver et pratiquer la pensée positive ?